DÉFINITION

L'ostéopathie est une médecine manuelle qui envisage l'individu dans sa globalité, en s'appuyant sur une connaissance approfondie de l'anatomie et de la physiologie. Elle améliore la communication entre les différents systèmes permettant ainsi à l'organisme d'augmenter sa vitalité et de retrouver sa pleine santé.

L'art ostéopathique vise ainsi, via un diagnostic ostéopathique précis et des techniques manuelles adaptées qui lui sont propres, à traiter les déséquilibres fonctionnels. Il rétablit et préserve l'état de santé, et prévient alors l'apparition de la maladie.

En effet, le mouvement c'est la vie; toute perte de mobilité peut entrainer un déséquilibre de l'état de santé puis une pathologie à plus ou moins long terme. L'ostéopathie ne se résume pas à de simples manipulations, mais à redonner de la souplesse afin que le mouvement autorise à nouveau la vie dans les tissus. L'ostéopathie ne traite pas la maladie mais le malade, elle s'occupe des composantes mécaniques susceptibles d'être responsables de l'apparition de la maladie.

Le corps possède un principe d'auto-régulation et d'auto-guérison, lui permettant de s'adapter aux contraintes que nous lui imposons quotidiennement. Cependant, selon ce que nous vivons, tant physiques ( mouvements répétés, chutes, fractures, opérations) que émotionnel (trop de colère, de tristesse non exprimée) ou même métaboliques ( traitement médicamenteux, forte doses, intolérance ou excès alimentaire), le corps sature et perd cette capacité d'autorégulation et d'auto guérison. C'est à ce moment que l'ostéopathie intervient en curatif afin de redonner au corps cette faculté. Le but étant de réguler ce processus avant qu'il arrive à saturation!

L'ostéopathie va aider l'organisme à puiser dans ses propres réserves afin de provoquer une auto guérison, en aucun cas elle ne se substitue à lui.
Le symptôme dont souffre le patient n'est le plus souvent que la traduction de la perturbation dun système qui jusqu'alors, fonctionnait normalement sans le moindre problème.
Chaque histoire amène son lot de compensations, qu'elles soient physiques ou psychiques, l'organisme essaye de les gérer au mieux.
Chacun d'entre nous possède un seuil de compensation qui lui est propre, cest-à-dire un niveau limite d'adaptation.
Lorsque celui-ci est dépassé, telle « la goutte d'eau qui fait déborder le vase », la maladie et la souffrance apparaissent bien souvent sans cause déclenchante apparente.
Le travail de l'ostéopathe consiste à « vider ce vase qui déborde », afin que le corps puisse à nouveau compenser.

 

-Le sens de la maladie.
La maladie n'est pas un ennemi à combattre mais une manifestation intelligente de notre organisme. L'état de maladie est pour le corps concerné une lutte interne de chaque cellules pour rétablir un équilibre physiologique. Pour aider le corps il faut chercher la cause du conflit et la supprimer. Ces causes sont multiples et souvent identifiables.

« La douleur est le signal protecteur de notre corps, la souffrance, le signal protecteur de notre coeur. On peut aussi leur conférer la valeur de guide : si jai mal, c'est que quelque chose nest pas adapté, plutôt que de rechercher à l'extérieur ce qui occasionne ce mal, peut être devrais-je rechercher à l'intérieur ce qui pourrait le guérir » Christian Beyer

-Différentes approches :
L'ostéopathie regroupe différentes approches: structurelle, crânienne, viscérale, tissulaire, énergétique et somato émotionnelle.

-Le soma inséparable de la psyché :
 A.T.STILL faisait déjà le lien entre ces deux notions en y incluant la spiritualité, « l'homme est une unité triple ; c'est un corps matériel, un être spirituel, c'est un esprit. »
L'être humain est donc à la fois fait d'une logique mécanique et dautre part, mais tout en en étant lié, d'une « logique » émotionnelle.

Chacune des émotions que l'individu vivra, sera marquée telle une empreinte au sein des tissus de son corps. Pour peu que cette émotion soit vécue de manière conflictuelle, elle engendrera par voie de conséquence un conflit mécanique.
Tout ce qui nous arrive sur le plan psychologique et émotionnel à un effet direct sur notre personne, tant d'un point de vue comportemental que physique.
L'ostéopathe se doit, dans le cas où l'origine du trouble physique est émotionnel ou psychique, de faire le lien ; une fois le diagnostic établi, le fait de travailler à la fois sur le corps physique et sur la psyché par la verbalisation et/ou le ressenti, permet un réel relâchement des tissus.
Tout ce qui ne s'exprime pas s'IMPRIME dans le corps ; autrement dit, tout ce dont on n'ose pas parler, tout ce que l'on ne « digère » pas, va venir se loger dans une zone du corps en correspondance avec le conflit émotionnel vécu !

Nos tissus reflètent notre histoire. En effet « seuls les tissus savent » et c'est sur ce principe que l'ostéopathie permet de soulager tout le monde. Tous nos traumatismes ancestraux, lors de l'enfance (et même héréditaire), anciens ou récents sont inscrits dans nos tissus. Ces tissus mémorisent les informations ressenties comme du stress. Ces différentes mémoires créent alors des points fixes dans le corps, limitant la mobilité de certaines zones du corps, alors à l'origine des douleurs.

Ainsi, bloquant l'évolution même de l'individu dans son propre chemin de vie.

 

© 2015 Bourtembourg Ostéo

Développement Etsfirecomputer.fr

06 61 46 02 35

 09 83 78 53 30

 

 

 Amandine Bourtembourg Ostéopathe

  • Facebook Social Icône

FRA-2017-0104A